Musique au travail

Qui n’aime pas la musique ? Tous reconnaissent ses effets bénéfiques peu importe où on l’entend. Toutefois, incorporer la musique à un environnement de travail n’est pas du tout chose facile et peut parfois même occasionner de sérieux maux de tête !

Les avantages

La musique augmente la productivité des personnes qui l’écoute en travaillant. Plusieurs études ont démontré que la qualité de travail et la vitesse à laquelle il était complété étaient supérieures en présence d’une musique de fond. Les participants à l’étude ont ressenti des changements d’humeur positifs, ainsi qu’une plus grande concentration. Leur curiosité était également augmentée, ce qui est particulièrement bénéfique dans le travail créatif.

Les défis

  • « Je n’aime pas ce genre de musique » : Il n’y a rien de pire que de devoir écouter une musique que l’on n’aime pas durant une journée de travail.
  • « La musique est trop forte » : Certaines personnes aiment écouter leur musique basse, tandis que d’autres la préfèrent plus forte. Il est toutefois plus facile d’embarrasser un collègue avec une musique plus forte que faible.
  • « La musique est distrayante » : Tous les types de musique ne sont pas des formules gagnantes pour tout le monde. De plus, si vous travaillez dans un espace ouvert, les risques de distraction sont bien plus élevés avec une musique non-conventionnelle.
  • « Le style de musique est offensant » : Certains types de musique peuvent contenir un langage peu recommandable ou traiter de sujets qui ne conviennent pas à tout le monde. C’est également le cas des émissions de radio, surtout dans le cas de discussions politiques qui peuvent causer une division dans le lieu de travail.

Quelques solutions

  • Permettre les écouteurs : Encourager l’utilisation des écouteurs peut régler le problème surtout si votre aire de travail est un espace ouvert. Toutefois, les écouteurs limitent les interactions entre les personnes.
  • Contrôler le volume: Imposer un volume plutôt bas pour un effet optimal en groupe.
  • Créer des listes de lecture : Créer une liste de lecture (ou « playlist ») commune est une autre bonne méthode pour intégrer la musique à votre espace de travail.
  • Les heures de musique : Vous pouvez déterminer une période de temps précise pour écouter de la musique au bureau et pas nécessairement toute la journée.
  • Faire preuve de tolérance : Qui veut travailler avec un collègue intolérant à la musique des autres ? Une seule personne peut faire échouer les efforts d’une équipe. La tolérance de chacun est de mise pour arriver à un résultat satisfaisant pour tous.

Puisque la musique contribue à atteindre une meilleure productivité au travail, il vaut certainement la peine d’en faire l’essai. Et compte tenu du faible coût d’une telle initiative, imaginez le retour sur investissement que vous pourriez en soutirer !